Penguin


Penguin existe depuis 2012 et est mis à jour en permanence depuis 2016, date à laquelle il a été intégré à l’algorithme global de Google. Cet algorithme fait la chasse à la sur-optimisation, notamment en matière de linking. Si vous utilisez des liens à outrance, il y a de fortes chances que votre site soit pénalisé par Pinguin. Voyons plus précisément de quoi il retourne.

Le piège des liens artificiels

A l’origine, on cite un lien pour fournir une valeur ajoutée à son contenu. Votre site peut être cité (lien entrant), de même que vous pouvez citer le site d’une autre personne (lien sortant). Ce maillage améliore votre référencement. C’est là qu’intervient Penguin.

Certains internautes ont de mauvaises pratiques :

  • Citer une URL en contrepartie du fait que le site les cite,
  • Payer une plateforme pour qu’elle intègre des liens entrants vers leur site,
  • Créer un maillage à partir d’un générateur.

Voilà ce qu’est un lien artificiel. Et ces liens artificiels sont détectés par Penguin.

Si vous avez eu, dans le passé, ce genre de pratiques, il y a fort à parier que vous receviez un message de Google, signe d’une pénalité manuelle. Dès lors, vous allez constater une chute de la fréquentation de votre site. Cela veut dire que vous avez subi une pénalité algorithmique.

Comment rectifier le tir et satisfaire Penguin ?

Attention. Ne vous laissez pas séduire par les sirènes de la redirection 301. En résumé, vous changez le nom de domaine de votre site et basculez le contenu sur une autre URL. Ceci est une mauvaise idée, premièrement parce que cela desservira votre entreprise, deuxièmement parce que lorsque Google fera les mises à jour de Penguin, il s’apercevra de la supercherie et vous sanctionnera de la même manière.

 

Que faire alors ? Pour commencer, identifiez tous les mauvais liens sur votre site. Notons que les liens no follow ne sont pas concernés car ils ne nuisent pas à votre référencement. Ils sont simplement ignorés des algorithmes.

Une fois cette première étape achevée, supprimez les liens de mauvaise qualité. Cette technique est particulièrement pertinente dans le cas d’une pénalité manuelle (appliquée par le service qualité de Google et non par un algorithme). Pour ce faire, il suffit d’utiliser l’outil “Désavouer des liens” de la Search Console et de cliquer sur “Annuler les liens désavoués”. Ils seront supprimés sous quelques semaines. Si la sanction est algorithmique, le désaveu des liens ne sert à rien. Il faut alors restructurer le site dans son ensemble.

Article précédent
Panda
Article suivant
Colibri

Les derniers articles

Article précédent
Panda
Article suivant
Colibri

Les derniers articles